Amarok : lancement

L’Amarok, le pick-up de « Volkswagen Nutzfahrzeuge », fait ses débuts.

11894_amarok_vr20091201001.jpg

– Des moteurs TDI économiques et trois systèmes de transmission
– Sécurité active et passive au plus haut niveau
– Production et lancement sur le marché en Amérique du Sud, puis en Europe en 2010

Avec l’Amarok, Volkswagen Nutzfahrzeuge (NDLR : Volkswagen Utilitaires) intègre dès à présent le segment de marché des pick-up de gabarit moyen, qui représente à l’échelle mondiale un volume commercial annuel de deux millions de véhicules. L’Amarok, qui constitue la quatrième série de la marque, est le premier pick-up de moins de deux tonnes développé en Allemagne. Ce nouveau modèle allie la robustesse exigée d’un pick-up à une technologie novatrice, des standards de sécurité élevés et des valeurs exemplaires dans les domaines de la consommation, du confort et de l’ergonomie. La production débute ces jours-ci dans l’usine de « Pacheco » à Buenos Aires, Argentine.

11896_amarok_vr20091201003.jpg

L’Amarok est lancé à l’échelle mondiale en version 4 portes sous sa déclinaison « double cabine ». Une version « simple cabine » sera proposée dès le premier semestre 2011. Sur le plan conceptuel et stylistique, l’Amarok, dont la longueur peut atteindre 5,25 m, est un pick-up qui semble tout droit sorti des pistes du « Dakar » qui le verra faire ses premiers tours de roues. Sa carrosserie reprend clairement le nouvel ADN de la marque Volkswagen caractérisé par l’accentuation des lignes horizontales, l’équilibre des proportions et le souci du détail.

Harmonie de fonctionnement, puissance et efficacité énergétique caractérisent les moteurs TDI robustes qui bénéficient d’une technologie novatrice

Avec l’Amarok, Volkswagen Nutzfahrzeuge commercialise deux turbodiesels high-tech, fiables, économes et propres. Le 2.0 TDI, doté de l’injection à rampe commune, développe 120 kW (163 CV) et dispose d’un biturbo qui assure une suralimentation régulée à deux niveaux, laquelle génère un couple de 400 Nm dès 1.500 tr/min. L’autre motorisation, un quatre cylindres TDI de 90 kW (122 CV), sera commercialisée à la mi-2010. Elle est équipée d’un turbocompresseur à géométrie variable et affiche un couple maximal de 340 Nm dès 2.000 tr/min. Ces deux moteurs sont couplés à une transmission manuelle à 6 rapports.

11897_amarok_vr20091201004.jpg

Outre par leur vivacité, ces motorisations se distinguent par des valeurs de consommation extrêmement faibles et exemplaires pour ce segment. Citons à titre d’exemple, l’Amarok à transmission intégrale enclenchable. Même dans cette configuration 4X4, le TDI de 122 CV ne consomme en moyenne que 7,6 l/100 km (à quoi correspondent des émissions de 199 g de CO2/km). Il s’agit du premier véhicule à transmission intégrale émettant moins de 200 g de CO2/km proposé dans cette catégorie. Le TDI de 163 CV se contente pour sa part de 7,8 l/100 km (206 g de CO2/km). Le réservoir de 80 l permet des autonomies de plus de 1.000 km. Tous les Amarok sont pourvus en série d’un indicateur de changement de vitesse qui incite le conducteur à passer le rapport économiquement le plus avantageux.

Trois variantes de transmission :
l’Amarok dynamique et efficace sur tous les chemins

En fonction des marchés, trois systèmes de transmission sont disponibles : la transmission intégrale permanente, la transmission intégrale enclenchable et la propulsion. En version de base, l’Amarok se présente comme une propulsion. Cette variante s’adresse aux clients qui apprécient principalement le pick-up pour son allure et pour ses vastes possibilités d’utilisation.

Les deux versions à transmission intégrale se jouent de tous les terrains. Pour une utilisation sur des sols graveleux et escarpés, l’Amarok 4motion avec transmission intégrale enclenchable, reconnaissable à un « 4 » rouge, constitue le choix idéal. Plus confortable, l’Amarok 4motion doté de la transmission intégrale permanente exploite également sur les revêtements stabilisés les avantages dynamiques conférés par la transmission intégrale. Cette variante est identifiée par un « 4 » noir.

L’Amarok à transmission intégrale enclenchable utilise un accouplement à crabots, éprouvé dans le segment des pick-up. Après enclenchement au moyen d’une pression sur un bouton, il assure une transmission rigide entre les essieux. Pour les conditions extrêmes, le conducteur dispose, en plus, d’un réducteur. Ce dernier permet d’aborder aisément des passages hors piste compliqués et de gravir des pentes de 100% à pleine charge. Composé d’éléments à action progressive constitués de trois lames principales et de deux lames secondaires, le pack de suspension HeavyDuty garantit un comportement idéal en charge comme à vide.

La transmission intégrale permanente constitue une particularité pour cette catégorie de véhicules. Le différentiel Torsen répartit les forces motrices selon un rapport de 40:60 entre les trains avant et arrière et garantit ainsi à la fois un excellent comportement routier et un haut degré de motricité. De plus, en terrain accidenté, des interventions ciblées des freins font en sorte que la roue avec la meilleure motricité reçoive la majeure partie de la force motrice. Ce concept de transmission est combiné à un châssis dont la mise au point est particulièrement axée sur le confort. Tous les modes de transmission peuvent être complétés, en option, par un verrouillage de différentiel arrière.

De nombreux équipements optionnels – des arceaux design à différentes jantes en alliage léger, en passant par des marchepieds, un couvre-benne et un système de fixation Multiconnect (de série à partir de Trendline) – sont proposés pour personnaliser l’Amarok qui sera disponible dans les exécutions Base, Trendline et Highline.

Un habitacle généreux et la plus large surface de chargement de sa catégorie

L’Amarok est un véritable cinq places. Lorsque deux personnes seulement sont à bord, la possibilité de redresser complètement la banquette arrière augmente l’espace intérieur.

11899_amarok_vr20091201005.jpg11898_amarok_vr20091201006.jpg

La benne de l’Amarok offre la plus grande surface de sa catégorie. Elle mesure 2,52 m² (1.555 mm de long et 1.620 mm de large) pour une hauteur de chargement de 525 mm. La largeur de 1.222 mm entre les passages de roue est également un record de catégorie. Elle rend possible le chargement transversal d‘europalettes afin de gagner de la place, une première pour un pick-up de gabarit moyen. Grâce à ces dimensions et à une charge utile de 1,15 t, on peut également transporter des équipements de sport tels que des quads, ou de grands outils de travail. Quatre oeillets d’arrimage disposés dans les coins de la surface de chargement sécurisent ce dernier durant le trajet. L’Amarok peut tracter jusqu’à 2,8 t.

Quatre airbags, ESP, ASR, ABS et systèmes d’assistance :
l’Amarok s’impose en référence en matière de sécurité dans ce segment

Aux cinq places de l’Amarok, on trouve un appuie-tête réglable en hauteur. Les ceintures de sécurité avant sont dotées d’un prétensionneur et sont couplées à un système optique et acoustique d’avertissement en cas d’oubli. Jusqu’à quatre airbags seront disponibles. L’ABS et l’antipatinage par intervention de la gestion du moteur (ASR) sont montés de série. Il en est de même pour l’antipatinage qui agit par intervention des freins (EDS).

L’ABS comporte une fonction Offroad enclenchable qui réduit significativement les distances de freinage hors piste et sur sol empierré. Dans le cas d’un véhicule équipé de l’ESP (option), un assistant à la descente est activé automatiquement en dessous de 30 km/h lorsque cette fonction Offroad est enclenchée. Par l’intermédiaire de freinages ciblés, dont le but est de maintenir la vitesse du véhicule constante, il permet de descendre les pentes de façon contrôlée et sûre.

De plus, tous les véhicules équipés de l’ESP bénéficient d’un système d’assistance au démarrage en côte qui empêche le véhicule de reculer lorsque le conducteur relâche les freins, et ce jusqu’au moment où il accélère suffisamment pour éviter un mouvement vers l’arrière.

Lancement en Amérique du Sud, puis en Australie, en Afrique du Sud et, enfin, en Europe

Les principaux marchés de l’Amarok sont l’Amérique du Sud, l’Afrique du Sud et l’Australie ; dans ces régions, les pick-up font partie des voitures les plus prisées comme véhicules utilitaires ou de loisir, en raison de leur polyvalence. Grâce à sa technique de propulsion efficace et à sa polyvalence extrême, l’Amarok sera également en Europe le précurseur d’une catégorie contemporaine de pick-up. Le lancement est prévu en Amérique du Sud au printemps 2010, puis en Europe au second semestre 2010.

11895_amarok_vr20091201002.jpg

Voir également les images du concept ailleurs sur ce site, ainsi que les photos prisent lors du Salon de Bruxelles début 2009.