Audi A1 Sportback Concept

Audi A1 Sportback Concept

Communiqué de presse et photos officiels, à l’occasion du Mondial de l’Automobile de Paris.
Je n’ai pas modifié le texte, juste adapté la mise en page et inséré les photos où cela me semblait opportun.  J’ai fait joujou aussi en créant l’un ou l’autre gif =D

P080016_resize.JPG

Les équipements, données et prix indiqués correspondent aux modèles proposés en Allemagne. Sous réserve de modifications et d’erreurs.

Sommaire :
Modèle compact cinq portes avec entraînement hybride
Le design
Audi drive select
Le moteur
Le châssis

 

Cinq portes compact avec entraînement hybride

Audi A1 Sportback concept

P080001_resize.JPG

À l’occasion du Salon de l’automobile de Paris (au 2 au 12 octobre 2008), Audi présente son étude A1 Sportback concept : après le modèle trois portes A1 project quattro de 2007, la marque aux quatre anneaux sort à présent un véhicule conceptuel cinq portes pour la catégorie sous-compacte, bien entendu doté de toutes les caractéristiques d’une véritable Audi. Avec une longueur de 3,99 m et 1,75 m de largeur, le véhicule associe des lignes dynamiques avec une exploitation optimale de l’espace et une qualité incomparable. En même temps, des innovations techniques montrent la voie, comme souvent chez Audi, dans le domaine de l’efficience, le dynamisme et le plaisir de conduire.

Audi présente une autre variante de la technologie hybride novatrice avec le groupe propulseur de l’A1 Sportback concept. Sous le capot, un moteur TFSI de 1,4 l développe une puissance de 110 kW (150 ch) qui est transmise au train avant par la boîte à engagement direct S tronic. Un moteur électrique de 20 kW (27 ch) intégré dans la chaîne cinématique peut générer un couple supplémentaire de
150 Nm à l’accélération. Lorsque le véhicule est propulsé conjointement par le moteur TFSI et le moteur électrique pour obtenir une conduite plus sportive, les deux moteurs améliorent considérablement les accélérations ; le train avant, désormais complété par le nouveau différentiel interroues actif commandé par l’ESP, transfère la puissance à la route de manière idéale.

Par ailleurs, le moteur électrique suffit, par exemple dans les zones résidentielles, pour assurer l’entraînement du véhicule conceptuel, ce qui signifie zéro émission de polluants. L’énergie des accumulateurs lithium-ion permet de parcourir un trajet de jusqu’à 100 kilomètres avec le seul moteur électrique. Les accumulateurs se rechargent sur une prise électrique normale. Grâce à fonction start/stop automatique, à la régénération et aux phases de fonctionnement purement électriques, la consommation et les émissions de l’Audi A1 Sportback concept sont réduites de 30 pour cent par rapport au fonctionnement avec le seul moteur à combustion. Bien que doté de performances sportives avec une accélération de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes et une vitesse de pointe de 200 km/h, ce véhicule conceptuel ne consomme que 3,9 l de super sur 100 km et affiche des émissions de CO2 de 92 g/km seulement.

Le design

L’extérieur

P080002_resize.JPG

La différence va au-delà des deux portes supplémentaires : la silhouette de ce véhicule conceptuel cinq portes est une évolution conséquente de l’étude trois portes Audi A1 project quattro de 2007. Les surfaces et les lignes s’avèrent sensiblement plus tendues et masculines.

Les proportions classiques, avec un corps haut, un bandeau vitré plat et un toit semblable à celui d’un coupé, reproduisent des lignes typiques de la marque aux quatre anneaux. Le hayon se termine par un becquet intégré dans la lunette arrière et divisé par une encoche médiane marquante.

Dans la vue de côté, les vitres sans cadre avec montant central intégré sous le verre des portes est une autre caractéristique typique d’un coupé ; fortement segmenté, avec sa ligne d’épaulement montant en douceur, le côté souligne la silhouette de l’ensemble.

La ligne d’épaulement Gris Daytona de l’Audi A1 Sportback concept décline de manière inédite une autre caractéristique du design Audi actuel : une double ligne court tout le long du véhicule sous forme de bande très arquée et relie ainsi l’avant, dont elle semble sortir, avec l’épaule incurvée qui remonte légèrement.

La forme aérodynamique de la calandre Singleframe souligne les ambitions délibérément sportives de l’étude. Cette impression est renforcée par les ailes saillantes qui rappellent le style légendaire des premières quattro et de l’Audi RS 6.

Le design des phares avant tridimensionnels en technologie DEL innovante est remarquable. Les lignes révolutionnaires prouvent une fois de plus la liberté offerte aux stylistes par cette technologie. Grâce à des bandes concentriques avec guidage parallèle et limites rectangulaires, ils ont regroupé toutes les fonctions des phares dans un bloc plat : feux de croisement et feux de route, feux de jour et clignotants.

  P080004_anime.gif

Le stylisme permet aussi de modifier totalement le caractère de la face avant, du visage de l’A1 Sportback concept, par des feux de différentes tailles, les plus volumineux étant les feux de croisement.

P080008_anime.gif

Les feux arrière reprennent aussi cette conception et combinent les fonctions de feu de position arrière et feu stop, clignotant, feu de recul et feu arrière de brouillard en leur conférant des lignes incomparables. La dynamique particulière provient du contraste entre les angles aigus et obtus et les verres transparents et teintés. Un cache transparent surdimensionné sur toute la largeur du véhicule relie les deux blocs optiques et renforce les lignes horizontales de l’arrière.

P080010_anime.gif

Comme celle du modèle trois portes, la carrosserie du modèle quatre portes Audi A1 Sportback concept exploite avec brio le gabarit réduit d’un véhicule de la catégorie compacte haut de gamme. Avec sa longueur de 3,99 m et sa largeur de 1,75 m, sans oublier l’empattement de 2,46 m, ce modèle aux courts porte-à-faux combine allure sportive et exploitation optimale de l’espace. Cela est dû entre autres au montage transversal du moteur. La hauteur du véhicule, à savoir 1,40 mètre, est la troisième dimension de cette sportive compacte.

L’intérieur

L’intérieur, avec ses quatre sièges individuels et un espace généreux pour sa catégorie, offre une apparence claire et sobre. Un élément en forme d’arc entoure les portes et le poste de conduite sportif pour former un bloc. Le tableau de bord et la console centrale ont été dessinés autour du conducteur.

P080011_resize.JPG

L’ergonomie et l’esthétique sont au rendez-vous dans l’habitacle marqué par des formes claires et une qualité séduisante. Des détails tels que les diffuseurs d’air et les commandes de la climatisation semblent sortis d’un avion. L’association de forme raffinée et de fonction précise est typique d’Audi.

Le réglage de l’orientation et du débit des diffuseurs est simple et intuitif : il suffit de tourner ou d’appuyer sur le bouton de réglage situé au centre de ceux-ci.

La console centrale regroupe le levier de changement de vitesses Drive Select intégré, uniquement sorti en mode dynamique, le bouton start-stop, l’interrupteur Audi drive select ainsi que l’accoudoir avec compartiment pour téléphone mobile.

P080013_resize.JPG

Les sièges sportifs avec appuie-tête intégré offrent un niveau de confort et d’ergonomie qui surpasse largement les standards de sa catégorie, et sont dignes d’un véhicule de la marque Audi. Un tissu transparent réticulé recouvre les découpes pratiquées dans les sièges, soulignant ainsi la légèreté des lignes.

Les matériaux des revêtements sont d’une qualité irréprochable, au toucher comme à la vue. Les couleurs contrastées de l’habitacle, blanc et rouge, renforcent la sensation d’espace.

P080012_resize.JPG

Audi mobile device, deuxième génération

Alors que l’étude Audi A1 project quattro offrait une propre unité de commande mobile embarquée pour le divertissement et les systèmes du véhicule,
l’A1 Sportback concept présente une évolution futuriste : pour les fonctions téléphone auto, base de données d’adresses, navigation, lecture audio et restitution vidéo, le conducteur peut utiliser son téléphone portable si celui-ci est compatible. Le portable peut également être utilisé pour contrôler les nombreux systèmes du véhicule de l’Audi A1 Sportback concept. Divers fabricants offrent de nombreux appareils adaptés pour ces fonctions.

Il suffit pour cela de charger un logiciel supplémentaire offert par Audi qui peut être téléchargé sur l’Internet. Le conducteur peut alors, depuis son domicile, saisir le trajet désiré ou régler les paramètres audio selon ses préférences.

La communication entre le téléphone mobile et le véhicule s’effectue par une connexion WLAN rapide, même sur de grandes distances.

Ce système offre également des fonctionnalités de sécurité : il permet de contrôler en permanence l’état actuel du véhicule lorsque celui-ci se trouve dans la couverture WLAN, notamment pour vérifier si toutes les fenêtres et portes sont fermées. En outre, le logiciel supplémentaire offre de nombreuses fonctions pratiques, par exemple l’affichage du trajet sur le Mobile Device après avoir garé le véhicule. Si l’utilisateur règle alors la durée maximale de parking, le logiciel de navigation du portable montre ensuite comment retourner à l’Audi A1 Sportback concept, naturellement à temps en fonction du trajet.

Sur la route, le mobile device démontre ses aptitudes en tant que lecteur de médias portable. Lorsque l’utilisateur écoute une chanson dans une situation de conduite précise, par exemple sur l’autoroute, celle-ci est classée dans la liste de lecture respective. Le logiciel mémorise quand et où quelles chansons sont écoutées de préférence et les met à disposition au moment opportun.

L’unité de commande du MMI dans le véhicule est une version perfectionnée du design familier. La sensation au toucher facilite la commande, particulièrement lors de la conduite. Quatre touches de fonction à affectation fixe sont regroupées autour du bouton de commande central pour les menus de base navigation, téléphone, automobile et médias. Quatre touches supplémentaires rétroéclairées changent de fonction selon le menu respectif utilisé.

Les couleurs vives des touches à fonction variable, tout comme le libellé affiché par projection, permettent de reconnaître aisément le menu respectif et assurent une navigation rapide et intuitive.

Toutes les informations du système sont affichées sur l’écran central du combiné d’instruments. Celui-ci est entièrement conçu en tant qu’écran numérique librement configurable, sans élément mécanique. Des applications rapportées en verre confèrent au dessin un effet tridimensionnel et à la représentation une profondeur qui ne pourrait jamais être obtenue avec un visuel normal.

À côté du grand instrument rond virtuel du compteur de vitesse analogique (toujours visible), il est possible de choisir parmi de nombreuses autres variantes d’écran en les affichant sur le côté droit du tableau et d’en sélectionner ensuite une avec les touches de commande du volant.

Ces variantes recouvrent les systèmes inforécréatifs, les variantes classiques de la navigation par pictogramme ou carte, un compte-tours ou encore des informations pour une conduite efficiente et le rapport d’état de  l’entraînement hybride.

L’écran de divertissement se base sur des pictogrammes regroupés en demi-cercle. Lorsque le conducteur tourne le bouton central du système MMI, tous les pictogrammes tournent simultanément jusqu’à l’activation de la fonction désirée par une pression sur le bouton. Les contenus sont ainsi communiqués visuellement et sont lisibles de manière plus rapide et intuitive qu’avec un texte en clair.

P080017_resize.JPG

Audi drive select

L’Audi A1 Sportback concept est équipée du système Audi drive select, également disponible en option sur les Audi A4 de la dernière génération. Ce système permet au conducteur de présélectionner l’une des deux configurations pour l’entraînement, la transmission et le châssis avec les amortisseurs Audi magnetic ride.

La configuration par défaut est le mode efficient, activé automatiquement au démarrage du véhicule. Le moteur et la transmission réagissent alors en douceur aux instructions données via accélérateur et palettes du volant. Ce réglage est idéal pour une conduite détendue tout en offrant la possibilité de réduire avec efficacité la consommation de carburant et donc les émissions de polluants.

Ce mode permet à l’Audi A1 Sportback concept de parcourir des distances allant jusque 100 kilomètres en utilisant uniquement le moteur électrique, sans pour autant « traîner » : les accumulateurs performants autorisent une vitesse bien supérieure à 100 km/h. Lorsque la charge de la batterie tombe sous 20 % de la charge maximum, le moteur à combustion reprend à nouveau du service.

En mode efficient, le moteur électrique n’est pas employé comme source de couple additionnelle, mais comme unique source de puissance, afin de réduire la consommation de façon significative. Pour cela, le système utilise des paramètres que vous pouvez configurer grâce au système de navigation. Par exemple, lorsque l’accumulateur est plein, un trajet inférieur à 50 kilomètres est toujours effectué avec la seule transmission électrique en mode efficient.

Le système de navigation étant en mesure de détecter les différences d’altitude du trajet prévu, les phases de régénération ainsi que l’augmentation des besoins énergétiques en côte peuvent être calculées avant le départ. La conduite devient alors encore plus efficiente grâce à l’exploitation optimale du moteur électrique.

Le mode sport est conçu pour procurer la conduite à la fois sportive mais confortable, typique d’Audi. Dans ce mode, l’électronique exploite le couple mis à disposition par le moteur électrique pour obtenir des accélérations très sportives, surtout à la sortie des virages.

Le moteur

Le caractère sportif typique d’Audi et une toute nouvelle dimension dans l’efficience, tel est le résultat de l’association d’un moteur FSI turbochargé ultra-moderne et d’un moteur électrique, sans oublier la régulation électronique innovante.

Le capot de l’Audi A1 Sportback concept dissimule un quatre cylindres TFSI turbo d’une cylindrée de 1,4 litre. Ce moteur est un perfectionnement de celui qui a fait ses débuts en série dans l’Audi A3. Tandis que la version de série du
1.4 TFSI développe 92 kW (125 ch), celle du véhicule conceptuel délivre 110 kW (150 ch) à 5.500 tr/min. Son couple de pointe de 240 Nm du moteur est disponible dans une large gamme de régimes entre 1600 et 4000 tr/min.

Les ingénieurs d’Audi ont depuis longtemps prouvé le potentiel de performance de la technologie turbochargée FSI, en course automobile aussi bien que sur la route. La meilleure preuve : un jury d’experts a élu en 2008 le 2.0 TFSI « Moteur de l’année » pour la quatrième fois consécutive.

Dans le cas du 1.4 TFSI, cette conception forme la base qui, grâce à l’esprit de suite des ingénieurs, aboutit à un maximum d’efficience et de performance. Des injecteurs multi-trous assurent un mélange homogène et une combustion extrêmement efficace. De même, ils contribuent à réduire les émissions de polluants.

Le turbo intégré assure des reprises optimales et une montée de couple encore plus harmonieuse. 80% du couple maximal est disponible presque dès le ralenti, soit dès 1250 tr/min. En même temps, le 1.4 TFSI pose de nouveaux jalons dans sa catégorie en termes d’acoustique.

La transmission de la force motrice

La boîte à embrayage double Audi S tronic au caractère sportif assure la transmission du couple aux roues avant. Le conducteur peut passer les vitesses instantanément sans pédale d’embrayage et sans interrompre la transmission de la traction. En option, la boîte de vitesses exécute aussi les changements de rapport automatiquement. S’il préfère les passer lui-même, le conducteur peut utiliser les palettes de commande du volant.

La marche arrière et le point mort s’enclenchent à l’aide du pommeau du levier de vitesses situé sur la console centrale. La position de frein est automatiquement activée lorsque le frein de stationnement électrique est enclenché.

Le moteur électrique développant 20 kW (27 ch) est installé entre le moteur à combustion et la boîte de vitesses ; selon le mode choisi, il est démarré automatiquement et assiste le moteur à combustion ou fonctionne seul. La batterie, formée par un bloc d’accumulateurs lithium-ion, est installée à l’arrière du véhicule. Le poids est ainsi parfaitement réparti.

Que ce soit en fonctionnement avec uniquement le moteur à combustion ou le moteur électrique, ou encore en mode mixte combinant les deux, l’A1 Sportback concept reste une traction avant. Le couple élevé de 390 Nm (240 Nm délivrés par le moteur 1.4 TFSI, plus 150 Nm par le moteur électrique) est transformé efficacement en motricité lors de l’accélération.

La poussée, soit la phase de récupération, est l’un des principaux instruments de  l’efficience : l’énergie de freinage générée lors des phases de décélération est transformée en énergie électrique au lieu d’être inutilement dissipée sous forme de chaleur.

L’Audi A1 Sportback concept peut fonctionner en combinant la force motrice du moteur à combustion et celle du moteur électrique. Le pilotage intelligent des deux moteurs, la récupération de l’énergie de freinage et la fonction start/stop automatique permettent de réduire la consommation de carburant de 30 pour cent en mode hybride. Bien que les composants du moteur électrique se traduisent par un surpoids de quelques 40 kilogrammes, le véhicule conceptuel ne consomme que 3,9 litres de supercarburant aux 100 km en fonctionnement mixte ; les émissions de Co2 sont en moyenne de seulement 92 g/km.

Une solution vraiment intéressante pour l’environnement et le budget est le fonctionnement électrique sur courte distance, d’autant plus que les performances obtenues et l’autonomie de plus de 50 kilomètres ne laissent rien à désirer. En conséquence, faire le plein de « carburant » en se branchant au réseau électrique donne des résultats sans équivoque : même en tenant compte du coût relativement élevé de l’électricité en Allemagne, il est possible d’économiser plus de 80% par rapport au prix du super. L’environnement en profite encore plus, surtout dans les grandes agglomérations, grâce au zéro émission.

P080005_anime.gif

 

Le châssis

Le châssis sophistiqué avec train avant McPherson et suspension à roues indépendantes et quatre bras à l’arrière fournit la base essentielle pour la sécurité et le dynamisme. Les jantes larges de 18 pouces, avec leurs pneus de taille
225/35 R18 accroissent le plaisir de conduite et la sécurité. Le nouveau différentiel interroues actif commandé par l’ESP assure une répartition optimale des couples de transmission en fonction de la situation de conduite, améliorant ainsi la précision de la direction et la stabilité de cap ainsi que la traction et le dynamisme en virage.

Le châssis dynamique est conçu pour une conduite sportive tout en conservant une excellente stabilité, et rend les virages particulièrement excitants. De plus, le châssis possède un niveau de confort digne des modèles de catégorie supérieure.

Le système de freinage, équipé de disques à large diamètre (312 mm sur les roues avant) est à la hauteur de la puissance du moteur. Les freins issus de la compétition automobile sont garants d’excellentes décélérations exemptes de fading.

La direction électromécanique avec assistance asservie à la vitesse offre par ailleurs une maniabilité exceptionnelle. Le système assure des sensations optimales, une faible sensibilité aux imperfections de la chaussée, ainsi qu’une réduction notable de la consommation.

Les qualités très particulières de l’essieu à quatre bras sont le résultat de la désolidarisation du guidage longitudinal et du guidage latéral. Cela permet d’obtenir d’une part une grande rigidité transversale favorisant le dynamisme et la sécurité, et d’autre part une grande souplesse longitudinale améliorant le confort de roulement.

Les amortisseurs sont équipés d’une technologie hautement innovante : l’Audi magnetic ride, qui à déjà fait ses preuves sur l’Audi R8 et l’Audi TT. Au lieu de l’huile habituelle, le système utilise un fluide magnéto-rhéologique, dont la viscosité peut être changée par un champ électro-magnétique. Ceci permet aux caractéristiques des amortisseurs d’être adaptées électroniquement à tout moment en chargeant les électro-aimants.

Audi magnetic ride dispose en toute situation, grâce à cette caractéristique, des forces d’amortissement idéales et optimise donc le confort et le dynamisme. Un ordinateur relié à un système de capteurs interprète instantanément la situation de conduite. En même temps, le conducteur peut choisir entre deux différents modes, et ainsi privilégier une conduite résolument sportive avec une faible contrainte d’écoulement du fluide magnéto-rhéologique, ou une conduite plutôt orientée sur le confort.

P080018_resize.JPG

Retrouvez de vraies photos de ce concept au Mondial de l’Automobile, sur ce même site.