Fusion du groupe VW et de Porsche

Création d’un groupe automobile intégré :
le premier pas est franchi avec l’entrée de Volkswagen dans le capital de Porsche AG à hauteur de 49,9%

vw_porsche.jpg
(source image inconnue)

Volkswagen AG a franchi le premier pas vers la création d’un groupe automobile intégré en entrant dans le capital de Porsche AG à concurrence de 49,9%.  Cette démarche a fait l’objet d’un accord entre Volkswagen et Porsche SE lors des négociations portant sur les modalités de fusion des deux entreprises.  Le contrat de base présenté au mois d’août prévoyait une participation initiale au capital de Porsche AG de 42%.  Le calendrier de création du groupe automobile intégré reste inchangé : Volkswagen prendra part aux affaires opérationnelles de Porsche d’ici la fin de cette année. La fusion de Volkswagen AG et de Porsche SE reste prévue pour l’année 2011.

L’adaptation du niveau de participation initial reflète l’évolution favorable des négociations menées par Volkswagen et Porsche, depuis la conclusion du contrat de base, sur les détails pratiques de la fusion des deux entreprises. Il semble dès lors déjà acquis que les projets mis sur pied dans le but d’intensifier leur collaboration avanceront plus vite que prévu. Cette évolution profitable aux deux entreprises, témoignage de la logique industrielle qui préside à leur regroupement, doit maintenant être soutenue par une participation supérieure dans le capital de Porsche AG. Volkswagen s’assure ainsi, bien à temps, une part plus élevée de la valorisation escomptée de Porsche née de la mise sur pied de projets communs.  Parallèlement, Volkswagen reste fidèle à la fusion par étapes des deux entreprises et préserve ce faisant l’autonomie et les intérêts de Porsche.

Sur la base de la valeur estimée de la société, Volkswagen va probablement payer quelque 3,9 milliards d’euros pour sa prise de participation dans Porsche AG.  Une augmentation du capital préférentiel est prévue pour le premier semestre de 2010 afin de permettre à Volkswagen de financer ce rachat et de s’assurer une bonne cotation boursière. Les actionnaires ont validé cette opération lors d’une assemblée générale extraordinaire qui s’est tenue ce 3 décembre 2009.