Golf V GTI DSG : essai

Superbe dans sa robe blanche, même si c’est une couleur à la mode, et donc en train de devenir banale, cette Golf GTI m’attendait pour un petit tour d’une heure…

 01_DSC_0722small.JPG

Le contraste est superbe (c’est une question de goût bien sur) entre la couleur blanche de la carrosserie et les parties noires de la voiture, comme les bas de caisse, les phares avant et la calandre.  Les vitres fumées gagneraient à être noires et non pas vertes.

02_DSC_0676small.JPG

 

03_DSC_0724small.JPG
04_DSC_0673small.JPG

Les feux arrière seraient mieux fumés, comme ceux de la R32, toujours dans l’idée de jouer sur les contrastes noir/blanc.

05_DSC_0669small.JPG
06_DSC_0708small.JPG

Bas de pare-choc non peint, en Belgique en tous cas; de nouveau, personnellement ça ne me choque pas, cela participe au résultat final du contraste.

07_DSC_0671small.JPG
08_DSC_0674small.JPG
09_DSC_0678small.JPG

Nouvelle antenne polyvalente GPS/Radio

10_DSC_0682small.JPG
11_DSC_0707small.JPG
12_DSC_0711small.JPG
22_DSC_0714small.JPG
26_DSC_2073small.JPG
27_DSC_0716small.JPG

Bienvenue à bord; attention à la marche…

13_DSC_0706small.JPG

Ah ce volant, ce cuir perforé; on peut comprendre facilement ceux qui sont tentés de le placer sur leur Golf non GTI…

14_DSC_0687small.JPG

Tissu vieux-jeu pour certains, original pour d’autres; c’est un hommage à la Golf I GTI, et ça change des intérieurs ternes VW…

15_DSC_2085small.JPG
16_DSC_2084small.JPG
17_DSC_0699small.JPG
18_DSC_0698small.JPG
MFD2 et Climatronic
19_DSC_0696small.JPG
Levier DSG GTI

Le compteur est presque trop petit pour tous les chiffres à mettre dedans =D

20_DSC_0691small.JPG

Prenons un peu de recul…

21_DSC_2078nxsmall.jpg

Aspects pratiques : le coffre

23_DSC_0667small.JPG
24_DSC_0668small.JPG
25_DSC_0703small.JPG
« Trappe à ski » : passage vers le coffre

Moteur – Boîte

29_DSC_0718small.JPG

Ah ce TFSI; miam miam… La sonorité est incomparable malgré tout; Par rapport au TSI 140, la musique est plus profonde, plus rauque; vivement un essai du 2.0L TSI 200ch, disponible pour l’instant uniquement sur le Tiguan, pour voir les différences.  Pas de compresseur, mais un travail sur le temps de latence qui devrait mettre tout le monde d’accord…
Sinon la Golf V GTI est une bourgeoise, mais une bourgeoise fougueuse =D.  Et elle est vraiment homogène.  Le chassis est tout autre par rapport à une Golf classique, de même que le freinage.  C’est un autre univers.
Et ce pschiit au passage des rapports… miam
J’ai vraiment eu du mal à la rendre au Centre d’Essais…
Quand aux détails techniques, je ne vais pas répéter tout ce qui a été dit un peu partout depuis 4 ans; voir par exemple cet article sur Automobile-sportive.com. Et cet excellent forum qu’est VAG-Performance.net.

28_DSC_2089small.JPG
30_DSC_0717small.JPG

La fameuse boite DSG; celle qui m’a déjà valu des débats houleux sur Touranpassion.com après un essai peu concluant en 2006.  Cet essai-ci m’a réconcilié avec cette boite, disons que maintenant pour un achat j’hésiterais, en fonction du moteur visé, je referais un essai.  Mais cependant ce n’est pas toujours ce qu’on lit sur les forums; l’essayer ce n’est pas forcément l’adopter, pas aveuglément en tous cas…
Pourquoi?
Tout d’abord, cette boîte est géniale, mais utilisée en manuelle =D autrement dit levier à droite, et changement des vitesses via le levier, mais surtout via les palettes au volant, et là, ça devient vraiment le pied intégral avec une GTI, si vous me permettez l’expression; changer les vitesses du bout des doigts, sentir la mécanique répondre du bout des doigts, c’est une sensation vraiment unique.
Sinon, en « D », c’est une boite automatique, point.  Pour « cruiser » tranquille, c’est le top; mais si vous voulez tirer un rapport pour dépasser ou autre, il y a un sacré temps de réponse par rapport à une boite manuelle sur laquelle on peut passer de 50km/h à 120 et au-delà sur le meme rapport (pour le même moteur), le deuxieme dans ce cas-ci; sur la DSG, en « D » à 50km/h vous allez vous retrouver en 6eme; la boite doit redescendre en 2 pour répondre à votre demande, et ça prend du temps; ou alors il faut préparer la relance en redescendant manuellement avant d’accélérer; et là de nouveau, vive les palettes; sinon, il faut d’abord passer le levier à droite, puis le tirer en arrière pour redescendre les rapports.  Les palettes apportent un confort appréciable donc, puisqu’elles permettent de changer les rapports sans bouger le levier, et me paraissent une option incontournable.
De même depuis mon essai en 2006, j’avais gardé en tête que la boite décidait de changer les rapports d’elle-même, trop tôt sur un TFSI en mode ‘S’, puisqu’elle passait le rapport supérieur à 4500-5000rpm au lieu de monter plus haut, vers 6500-7000rpm, ce qui m’avait surpris lors d’un dépassement, la voiture perdant un peu son élan… Ce qui peut être génant lors d’un dépassement un peu « juste ».  Ici j’ai refait un essai, et de fait en D, même via un kickdown, dès que l’on soulage un peu l’accélérateur, la boite change de rapport; sauf si, via les palettes, on est passé au rapport inférieur avant le dépassement; là, la boite reste en « manuel » pendant une certaine période, que l’on soulage ou pas la pédale d’accélérateur.  Et on n’est pas obligé de recourir à un kickdown; la consommation devrait s’en ressentir un peu, malgré tout.  Quand au mode « S » : impeccable; les rapports montent jusqu’à la zone rouge, on ne sent même pas le passage des rapports, un régal, qui risque juste de donner un peu mal à la nuque si vous n’êtes pas calé au fond du siège avant d’écraser la pédale de droite…
Alors boite mal réglée voir défectueuse en 2006, ou moi qui était persuadé d’être en ‘S’ alors que j’étais en ‘D’? Franchement je ne sais plus… Evidemment je ne suis pas un spécialiste de la boite DSG; j’ai surement fait des erreurs, une heure c’est très peu pour tester une voiture, son chassis, son moteur et sa boite; mais ce vendredi, cet essai et ces palettes ont transformé l’opinion que je m »étais faite de cette boite il y a presque 2 ans.
Reste à me faire une opinion sur TDI.
Et la boite manuelle à 6 rapports est de très bonne qualité également, et conserve tous ses atouts.

Après donc cet essai d’une heure, voici mon petit résumé concernant la DSG, qui vaut ce qu’il vaut :
Avantages :
-la grande force de cette boîte DSG, ce sont ses multiples visages : conduite en « bon père de famille » pour « cruiser » tranquillement, ou mode S pour « attaquer », ou encore un subtil dosage de palettes pour avoir tout le temps le bon rapport adapté à sa conduite du moment. En résumé : mode D = en famille; mode S ou séquentiel = seul au volant.
-plus d’a-coups aux changements de rapports
-palettes = boite séquentielle

Inconvénients :
-temps de réponse pour rétrograder en D
-absence de frein moteur en D
-sous-régime permanent en D = risque d’encrassement, « d’endormissement » du moteur.
-lissage de sensations
-palettes obligatoires, pour compenser les points négatifs ci-dessus.
-palettes tournant avec le volant; mais un bon pilote anticipe le virage, non? =D Ca peut néanmoins poser problème dans certaines circonstances.
-temps de formation, d’adaptation du conducteur à la boite

A lire également :
-cet article concernant la Golf GTI DSG sur Automobile-sportive.com.
-ce topic sur la technique de la boite DSG sur Touranpassion.com.
-toute la partie dédiée à la DSG sur Touranpassion.com.

31_DSC_0710resize.jpg
Pourquoi ai-je du la rendre…? 😉