T5 et Crafter au régime Bluemotion

Des utilitaires moins polluants : c’est possible… Bluemotion Technologies pour T5 et Crafter…

13409_LI20100904002.jpg

Le Crafter désormais aussi disponible avec un système « Stop-Start »

– Le Volkswagen Crafter BlueTDI permet d’économiser du carburant et de préserver l’environnement
– Après l’AdBlue, voici les BlueMotion Technologies

Depuis cet été 2010, le Crafter est devenu encore plus frugal, plus propre et plus économique à l’usage. Car, à côté d’une nouvelle boîte de vitesses, qui vaut au Crafter BlueTDI de consommer en moyenne jusqu’à 0,9 l/100 km de moins, et de la technologie AdBlue, un système « Stop-Start » figure maintenant également au catalogue des technologies dont il peut bénéficier (en option).

Une fois activé sur simple pression d’un bouton, le système « Stop-Start » coupe le moteur dès que le véhicule est à l’arrêt plus de trois secondes au point mort, pour autant que la température extérieure soit supérieure à 3 °C. Dès que l’on débraye à nouveau, le moteur redémarre instantanément. Aucune concession n’est donc faite en termes de confort et d’aptitude à une utilisation quotidienne.

Lorsque l’on prend en considération l’ensemble des conditions de déplacement possibles du Crafter, le potentiel d’économie de carburant du nouveau système tourne aux environs de 5%. Si le véhicule est utilisé exclusivement en ville, on atteint rapidement 20%. Dans les zones à forte concentration urbaine et dans les villes, la consommation est principalement influencée par les phases d’arrêt aux feux et dans les embouteillages.

Dans les zones urbaines, la vitesse moyenne est de 30 km/h dans le meilleur des cas, si la densité du trafic est faible. Il en résulte une augmentation de la consommation de l’ordre de 50% par rapport celle que l’on noterait si l’on parvenait à rouler à une vitesse constante de 60 km/h. Si le nombre de séquences d’arrêt et de remise en route augmente, la consommation double facilement. L’arrêt du moteur contre cela tout en ménageant l’environnement.

Depuis le mois de juin, Volkswagen Utilitaires équipe d’office ses Crafter de la technologie écologique AdBlue. Celle-ci transforme les oxydes d’azote contenus dans les gaz d’échappement en azote inoffensif et en eau. À cela s’ajoute une nouvelle boîte de vitesses qui est à l’origine d’une baisse de la consommation qui peut atteindre 0,9 l/100 km en moyenne (recul correspondant des émissions de CO2 jusqu’à 23 g/km). Ces mesures combinées valent au Crafter, qui répond à la norme Euro 5 en matière d’émissions, de compter parmi les transporteurs les plus propres du segment. La mise en concordance avec la norme Euro 5 s’est accompagnée pour les quatre moteurs TDI disponibles (d’une puissance comprise entre 65 kW et 120 kW) d’une augmentation du couple qui va de 7% à 14%.

La technologie AdBlue s’est révélée une méthode efficace pour traiter les gaz d’échappement des camions et des bus. L’additif AdBlue, une solution aqueuse composée à 32,5% d’urée, est injectée en permanence en amont d’un catalyseur SCR (Selective Catalytic Reduction) dans la ligne d’échappement. Le dosage est fonction du flux des gaz d’échappement ; la gestion du moteur, « informée » par un détecteur de NOx monté derrière le catalyseur SCR, en assure la régulation exacte. Finement pulvérisée au moyen d’un treillis, l’urée se transforme en ammoniac (NH3) au contact des gaz d’échappement chauds (+ de 200 °C). Dans le catalyseur SCR, l’ammoniac réagit avec les oxydes d’azote (NOx) et les décompose en azote (N2) et en eau (H2O).

Une réduction des oxydes d’azote a déjà lieu dans le moteur même en recourant à un dispositif de recirculation des gaz d’échappement refroidi. Grâce à la technologie AdBlue, le taux de gaz recyclés peut être légèrement réduit. À son tour, cela permet de faire fonctionner le TDI dans des conditions thermodynamiques plus proches de l’optimum. D’où une augmentation de son rendement qui influence favorablement la consommation et les émissions de particules.

Le post-traitement des gaz d’échappement est complété par un filtre à particules en amont duquel on trouve un catalyseur à oxydation. Le nouveau filtre à particules a une capacité de filtrage supérieure de 10% à celle de son devancier. La gestion de sa régénération a été optimisée grâce à un nouveau principe de régulation de la température.

L’utilisation d’AdBlue est simple comme bonjour. L’additif est stocké dans un réservoir supplémentaire qui peut en contenir au maximum 29 l. Dans le cas des fourgons, le goulot de remplissage se trouve dans le compartiment moteur. Sur les véhicules ouverts, il jouxte celui du réservoir à carburant. Pendant les trois premières années, l’appoint se fait gratuitement chez le concessionnaire lors des entretiens.

Au cas où le niveau tomberait en dessous d’un certain seuil avant l’échéance d’un entretien, un témoin invite le conducteur à faire l’appoint lorsque l’autonomie en AdBlue n’est plus que de 2.400 km. Si l’on n’en tient pas compte et que l’additif est épuisé, le couple du moteur se trouve réduit de 25%, conformément à une prescription légale.

La réinitialisation automatique du système nécessite un « plein ». Cela peut se faire à des pompes spéciales ou en utilisant des bidons de 10 l en vente dans le commerce. Au cas où un appoint s’avérerait nécessaire en dehors des entretiens planifiés pour les trois premières années d’utilisation du véhicule, le partenaire Volkswagen rembourse les frais encourus sur présentation de la facture.

Le Crafter immatriculé en tant qu’utilitaire non seulement répond à la norme Euro 5 relative aux émissions, mais en plus, il va nettement au-delà de ses exigences en ce qui concerne les particules, les hydrocarbures et le monoxyde de carbone. Grâce à cela, il obtient même la certification EEV (Enhanced Environmentally Friendly Vehicle), qui constitue actuellement la norme antipollution européenne la plus sévère s’appliquant aux bus et aux camions.

IMG_4479_small.jpgIMG_4488_small.jpgIMG_4568_small.jpg

KN20071115013_small.jpg

KN20071115023_small.jpg

13410_LI20100904004.jpg

Volkswagen Utilitaires présente le plus « propre » des T5

– Consommation moyenne de seulement 6,8 l/100 km pour le Transporter doté de la BlueMotion Technology
– Record de propreté dans ce segment avec des émissions de CO2 de 179 g/km

À l’occasion du Salon des Véhicules utilitaires IAA qui s’est tenu à Hanovre du 23 au 30 septembre 2010, la marque Volkswagen Utilitaires a fait la démonstration de sa capacité d’innovation. À côté du nouveau Caddy et de l’Amarok, les vedettes du stand, les Hanovrois ont présenté une version particulièrement frugale du Transporter, un TDI bénéficiant de la BlueMotion Technology caractérisé par un potentiel d’économie élevé. Par comparaison avec son pendant « classique » mû par un moteur identique, le Transporter avec BlueMotion Technology se contente de 6,8 l/100 km en moyenne, ce qui représente une économie de 0,5 l/100 km. Parallèlement, les émissions de CO2 correspondantes passent de 193 g/km à 179 g/km. Ceci a été rendu possible par la combinaison d’un TDI 4 cylindres Common Rail coupleux et à l’efficacité énergétique marquée avec un système « Stop-Start », la récupération d’énergie au freinage et des pneus qui affichent une résistance au roulement particulièrement faible, le tout étant complété par des mesures aérodynamiques spécifiques. Le Dr Wolfgang Schreiber, porte-parole du directoire de Volkswagen Utilitaires et membre du directoire en charge du Développement technique, a déclaré à ce propos : « Avec le TDI de 2 l à rampe commune, nous disposons d’un moteur moderne qui recèle un potentiel d’économie important. Associé à une série de mesures spéciales, il a permis de signer des valeurs records dans ce segment. À moyen terme, cette technologie sera également disponible avec notre boîte de vitesses automatisée à deux embrayages.»

BlueMotion Technologies : la préservation de l’environnement concrétisée

BlueMotion Technologies (au pluriel) est la marque ombrelle de la mobilité durable.
Ce vocable désigne l’intégralité des produits, technologies de base et innovations qui concourent à diminuer de manière significative la consommation et les émissions de CO2. Les technologies de base constituent à cet égard les fondements du programme BlueMotion. Actuellement, il s’agit des moteurs TDI (diesel) et TSI (essence), suralimentés et à injection directe, ainsi que de la boîte de vitesses automatisée à deux embrayages DSG, extrêmement efficace. Ils sont complétés par des innovations technologiques parmi lesquelles on trouve des propulsions alternatives comme l’EcoFuel (moteurs au gaz naturel), le BiFuel (moteurs au gaz liquéfié), le MultiFuel (moteurs à l’éthanol), les systèmes hybrides et les propulsions électriques, mais aussi le traitement des émissions d’oxydes d’azote (BlueTDI), la transformation de l’énergie cinétique en énergie électrique (récupération) et le dispositif « Stop-Start ».
Les technologies de base et les innovations entrent dans un éventail de produits toujours plus grand. Chez Volkswagen Utilitaires, ces véhicules associés respectivement à ces produits se répartissent actuellement entre les trois marques conceptuelles « BlueMotion », « BlueMotion Technology » et « BlueTDI ».

BlueMotion : Cette marque conceptuelle désigne les modèles les plus propres en termes de quantité de CO2 émis dans leur segment respectif. Il s’agit de véhicules modifiés de façon spécifique (moteur et carrosserie) qui imposent tous de nouvelles références en termes d’économie et de sobriété.

BlueMotion Technology (au singulier) : Les véhicules qui bénéficient de la BlueMotion Technology peuvent être configurés de manière à répondre à des besoins personnels. Les niveaux de finition et les options sont donc, dans une large mesure, laissés au libre choix du client. Ces véhicules sont cependant tous animés par un moteur TDI ou TSI particulièrement sobre. Le contenu technologique du « pack » BlueMotion Technology est défini lors de la commande du véhicule.

BlueTDI : La troisième marque conceptuelle des BlueMotion Technologies a été baptisée « BlueTDI », un nom derrière lequel se cachent les moteurs diesel les plus propres de leur segment en termes de qualité des gaz d’échappement. Les TDI Common Rail qui animent ces utilitaires de Volkswagen sont combinés de série à un catalyseur SCR qui, technologie AdBlue à l’appui, diminue de manière significative les oxydes d’azote.

Quelques photos d’illustration, il ne s’agit pas de la version Bluemotion…

MU1686_small.jpg

LI20100125063_small.jpg

LI-2010-01-20-033_small.jpg

LI20090918007_small.jpg

LI20090918013_small.jpg

LI20090921010_small.jpg

LI20100125013_small.jpg
TDI 4Motion

LI20100125046_small.jpg

LIN20090708024a_small.jpg

LI20090922030_small.jpg

13622_CVILI20100904003.jpg