Touareg : SUV mais vrai 4×4

 12856_Touareg2010379.jpg

Ces photos datent de juin 2010, voici le communiqué de presse pour la Belgique, datant de février, pour les accompagner.
Le communiqué de presse de VW Allemagne se trouve également sur le site, avec les photos publiées à cette occasion.

Première mondiale : avec le nouveau Touareg, le SUV s’engage dans le futur
– Le Touareg sera disponible dès son lancement en version hybride et avec une gamme de moteurs high-tech
– Le SUV de Volkswagen perd 208 kg et gagne 20% en sobriété

Avec une gamme de motorisations plus économique de presque 20% et une pléiade de nouveaux systèmes de sécurité et d’assistance à la conduite, le nouveau Touareg incarne une vision moderne de cette polyvalence qui plaît tant aux amateurs de SUV. Seul SUV d’origine européenne, le Touareg sera également proposé dans une version hybride. Consommant seulement 8,2 l/100 km en moyenne, il fera référence parmi les SUV à essence adaptés au tout-terrain. En mode exclusivement électrique, et donc non polluant, le Touareg Hybrid peut atteindre 50 km/h. Côté diesel, le Touareg V6 TDI BlueMotion Technology est le plus sobre du segment des vrais tout-terrain avec une consommation moyenne de 7,4 l/100 km. La version hybride et le V6 TDI BlueMotion Technology sont les SUV à essence et diesel les plus avantageux en termes de consommation jamais construits en Europe dans le segment supérieur.

Plus léger, plus aérodynamique, plus économique : le SUV des « temps modernes »

À l’instar de son petit frère au succès mondial, le Tiguan, le nouveau Touareg de Volkswagen mise résolument sur la durabilité. Première condition à remplir : un faible poids. Pari tenu avec une version de base allégée de 208 kg : un vrai tour de force ! Parallèlement, la carrosserie a encore gagné en rigidité torsionnelle (5% de mieux), se plaçant en tête de sa catégorie. Deuxième condition : un aérodynamisme avantageux. Les designers ont nettement amélioré le coefficient Cx en peaufinant les détails, mais aussi en dessinant un Touareg plus bas que son prédécesseur. Reprenant le nouvel ADN stylistique de Volkswagen, l’avant affiche par ailleurs une surface frontale réduite. Troisième condition : un groupe motopropulseur au rendement optimum. Associés à une boîte automatique à 8 vitesses – la première dans ce segment –, tous les moteurs voient leur consommation réduite par rapport au Touareg précédent, dans certains cas de plus de 2 l/100 km en moyenne.

Un SUV pour tous les chemins : une transmission intégrale déclinée en deux versions

La transmission intégrale de série a elle aussi été optimisée en termes de consommation. Tous les Touareg de la nouvelle génération sont équipés dès la version de base (4MOTION) d’une transmission intégrale à différentiel Torsen autobloquant (capacité de franchissement de 31°). Comme le Tiguan Track & Field, le Touareg dispose également d’un mode « Offroad ». Sur simple pression d’un bouton, il permet d’adapter l’ABS, l’EDS et l’ASR à l’utilisation tout-terrain, d’enclencher l’assistant à la descente et d’adapter les points de commutation de la boîte automatique.

Le V6 TDI BlueMotion Technology peut être équipé en option du pack « Terrain-Tech », qui voit le différentiel Torsen remplacé par une boîte de transfert avec réducteur, encore plus orientée tout-terrain, à laquelle s’ajoutent un différentiel central et un différentiel arrière verrouillables à 100% (capacité de franchissement de 45°). Comme sur la première génération du Touareg, cette « version 4XMOTION » possède un commutateur permettant au conducteur d’adapter la transmission aux conditions de déplacement (cinq modes) :

1) « Onroad » ;
2) « Offroad » (comme « Onroad », plus commande automatique des verrouillages mécaniques) ;
3) « Low » (comme « Offroad », plus activation du réducteur, rehaussement des points de commutation de la boîte, pas de montée automatique des rapports en mode manuel) ;
4) Blocage supplémentaire du différentiel central ;
5) Blocage supplémentaire du différentiel arrière.

Ainsi équipé, le Touareg est prêt à affronter n’importe quel terrain.

12859_Touareg2010676.jpg12860_Touareg2010689.jpg

Un SUV facile à vivre : plus d’espace, plus d’innovations

Volkswagen n’a pas seulement rendu le Touareg plus léger, plus sobre et plus agile. Il en a aussi accru la polyvalence. Le nouvel habitacle est encore plus fonctionnel, tandis que les sièges gagnent en confort et que l’espace aux jambes est amélioré à l’arrière. L’approche de la banquette arrière est désormais réglable sur 160 mm et son dossier peut être incliné sur plusieurs positions. Déverrouillable (en option par commande électrique), elle se rabat en quelques secondes, libérant 1.642 l de volume de chargement.

Le frein de stationnement s’active sur simple pression d’un bouton. Le moteur (versions V6) se coupe automatiquement à l’arrêt et redémarre dès que le conducteur relâche la pédale de frein (système Stop-Start). En option, le hayon peut être ouvert et fermé électriquement grâce à la télécommande intégrée à la clé de contact. Le toit coulissant panoramique, le plus grand disponible sur un SUV, garantit un maximum de luminosité même par temps gris. L’innovant système « Area View » surveille l’environnement du Touareg au moyen de quatre caméras, pour une meilleure sécurité. Les airbags (jusqu’à neuf) offrent une protection maximale. Le système « Lane Assist » avertit le conducteur si son véhicule tend à quitter sa bande de circulation et le « Side Assist » le prévient de la présence de véhicules en approche par l’arrière lorsqu’il manifeste l’intention de changer de bande. Le régulateur de vitesse adaptatif ACC avec  « Front Assist » intégré freine le véhicule jusqu’à son immobilisation et prétend les ceintures de sécurité en cas d’urgence. Les phares Bi-Xenon avec système « Dynamic Light Assist » modulent l’éclairage des longue-portée de manière à ne pas éblouir les automobilistes roulant en sens contraire et le compensateur de roulis garantit une tenue de route souveraine.

La nouvelle génération du Touareg sera également disponible pour la première fois avec des équipements originaux, réunis sous le nouveau label « Exclusive » de Volkswagen Individual. Parmi ces options figurent des jantes en alliage léger de 19 pouces (modèle « Girona »), des appliques décoratives en bois précieux (« frêne olivier ») et un intérieur cuir (« Nappa ») dans les combinaisons « Dark Burgundy / Noir Titane » ou « Pepperbeige / Noir Titane ».

Touareg : le meilleur de deux mondes
Environ 500.000 automobilistes ont choisi le Touareg de la première génération. Un tout-terrain haut de gamme qui réunit un niveau de confort élevé, un comportement routier sportif, un design avant-gardiste, une excellente finition et un esprit baroudeur sans concession. Autrement dit, le meilleur de la routière et du tout-terrain. La nouvelle version du Touareg consacre l’idée d’un véhicule polyvalent haut de gamme qui associe ces deux univers avec encore plus de perfection.

12861_Touareg2010742.jpg12858_Touareg2010449.jpg

Motorisations – TSI + E / FSI / TDI :

– Nouveau moteur hybride essence/électricité, nouveau V8 TDI, V6 TDI plus sobre
– Le Touareg Hybride remplace le V8 à essence dans de nombreux pays
– 800 Nm pour le V8 TDI ; 7,4 l/100 km pour le V6 TDI
Le nouveau Touareg sera la première Volkswagen et le premier SUV européen à être proposé en version hybride. Avec une consommation moyenne de seulement 8,2 l/100 km, le Touareg Hybride devient une référence parmi les véritables tout-terrain à moteur à essence. Et, avec 193 g/km, les émissions de CO2 sont à l’avenant. Coiffant désormais la gamme des motorisations, le moteur hybride associe les performances d’un huit cylindres classique et la consommation d’un moteur à six, voire quatre, cylindres. Dans le cadre de la poursuite de la stratégie de « downsizing » de Volkswagen, il va donc remplacer l’ancien V8 à essence en Europe et en Amérique. En toute logique, les versions V10 TDI et W12 du modèle précédent ne seront plus proposées.

Le groupe motopropulseur du Touareg Hybride, équipé d’une batterie à haute tension, se compose pour l’essentiel du V6 TSI (moteur à essence à injection directe de 245 kW/333 CV) suralimenté par compresseur, de la boîte automatique à 8 rapports, idéale pour une utilisation en mode hybride et sur un véhicule dont l’une des vocations est de tracter, et du module hybride, intercalé entre le moteur à combustion et la boîte automatique. Composé de l’embrayage de découplage, en aval du V6 TSI, et du moteur électrique (34 kW/47 CV), le module hybride compact monobloc ne pèse que 55 kg. Lorsque le V6 TSI et le moteur électrique fonctionnent de concert (mode « Boost »), la puissance totale, mesurée au banc d’essai, atteint 279 kW/380 CV et le couple culmine à 580 Nm.

Volkswagen a choisi pour le Touareg la technologie hybride parallèle. Contrairement aux autres systèmes hybrides, l’hybride parallèle permet de préserver les qualités « offroad » du véhicule, ainsi que ses aptitudes en côte. Avec une charge tractable maximale de 3,5 t, le Touareg Hybrid fait également merveille en tant que véhicule tracteur. Par ailleurs, l’entraînement hybride parallèle offre un meilleur rendement sur route et sur autoroute que tous les autres concepts hybrides. Le Touareg Hybrid affiche une vitesse de pointe de 240 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en 6,5 s seulement.

Dans le trafic urbain, le concept hybride génère une économie de consommation de plus de 25% par rapport à un SUV traditionnel de puissance et de dimensions analogues. En cycle mixte, combinant des trajets urbains, routiers et autoroutiers, l’économie est de 17% en moyenne. Pour l’essentiel, la baisse de consommation du Touareg Hybrid repose sur quatre éléments :

Le moteur électrique : en mode électrique (jusqu’à 50 km/h), synonyme d’émission 0, le V6 TSI n’est pas seulement coupé. Il est désaccouplé de la boîte de vitesses par un embrayage de découplage. L’objectif est d’éviter les pertes dues au couple de retenue.

L’exploitation de l’élan : dès que le conducteur lève le pied de l’accélérateur, le V6 TSI est également désaccouplé de la boîte de vitesses et poursuit son chemin en « roue libre » (comme ce sera le cas pour la Passat TSI à boîte DSG). Cette opération peut même s’effectuer à vitesse élevée (jusqu’à 160 km/h) et donc sur autoroute. Grâce à l’élimination des pertes dues au couple de retenue, le Touareg roule bien plus longtemps sur sa lancée. En adoptant un style de conduite prévoyant, on obtient une réduction directe de la consommation.

La récupération d’énergie à la décélération : au freinage, le moteur électrique est utilisé comme alternateur afin de transformer l’énergie cinétique en électricité. Celle-ci est stockée dans la batterie haute tension (NiMH).

Le système Stop-Start : intégré au moteur, il réduit la consommation, surtout en ville ou lorsque les arrêts et redémarrages sont fréquents.

V6 FSI, V6 TDI et V8 TDI : un trio efficace

La consommation et les émissions des Touareg à moteur classique ont été améliorées de façon significative. Prenons l’exemple du V6 FSI, un moteur à injection directe d’essence de 206 kW/280 CV. Ce moteur de 3,6 l, fort de 360 Nm, se contente en moyenne de 9,9 l/100 km, ce qui représente 2,5 l de moins que pour son prédécesseur ! À cette consommation correspondent des émissions de CO2 de 236 g/km, soit très exactement 60 g/km en moins.

Les moteurs diesel ont également gagné en sobriété. Directement disponible, l’évolution du V6 TDI à succès, qui développe toujours 176 kW (240 CV) dans sa version européenne, restera la version d’accès à l’univers du Touareg en termes de puissance. Ce turbodiesel de 550 Nm consomme en moyenne seulement 7,4 l/100 km, soit 1,9 l de moins que son devancier. Les émissions de CO2 (195 g/km) ont été réduites de 49 g/km par rapport à celles de l’ancien Touareg V6 TDI et de 24 g/km par rapport à celles de sa déclinaison BlueMotion Technology.

Le V8 TDI de 4,2 l est un nouveau venu dans la série Touareg. Sa consommation moyenne de 9,1 l/100 km (239 g/km de CO2) est tout simplement prodigieuse au vu de la puissance développée (250 kW/340 CV) et du couple phénoménal de 800 Nm (!). Ce TDI n’est pas proposé aux États-Unis.

De façon générale, la gamme de motorisations ne sera pas identique dans tous les pays, tant pour les versions à essence que pour les diesels.

Carrosserie – Design + dimensions :

– Le nouvel ADN stylistique de Volkswagen donne le ton
– Plus long, plus bas, le Touareg gagne en volume et en dynamisme
– La perte de poids de 10% est considérée comme un tour de force dans le monde des ingénieurs
Le nouveau Touareg s’est allongé de 4,3 cm (4,80 m), tout en voyant sa hauteur réduite de 2 cm (1,71 m). L’empattement a suivi l’allongement de la carrosserie et gagné 4 cm (2,90 m). En largeur, le Touareg se maintient à 1,93 m. Aucun autre SUV de cette catégorie n’est aussi bas, à l’exception du Cayenne de Porsche. C’est tout bénéfice pour le dynamisme des proportions.

L’objectif des designers, réunis autour du directeur du Service Design Klaus Bischoff, était de donner une facture encore plus élégante au Touareg en s’inspirant du nouvel ADN stylistique de Volkswagen. C’est vrai aussi bien pour la partie avant, étirée à l’horizontale, avec ses phares originaux, que pour l’arrière, caractéristique du Touareg, aux feux arrière parfaitement reconnaissables la nuit, ou que pour sa ligne générale, svelte et athlétique.

Caractéristiques techniques de la carrosserie
Plus léger de 200 kg, le Touareg possède pourtant la carrosserie la plus évoluée de son segment avec une rigidité statique de 24.800 Nm/º (plus 5%). Le confort s’en ressent positivement, tout comme la tenue aux accidents. Le nouveau toit vitré panoramique illustre parfaitement l’ampleur du travail réalisé au niveau de la caisse nue. Avec des dimensions de 990 x 1.452 mm, le toit coulissant relevable occupe quasiment toute la surface du toit. Habituellement, une telle ouverture – plus grande de 350% que celle d’un toit ouvrant classique – entraîne une perte de la rigidité. Ce n’est pas le cas du Touareg, grâce à la rigidité intrinsèque de sa carrosserie et au cadre de renforcement supplémentaire. On notera que le toit ouvrant peut encore être fermé à une vitesse (théorique) de 260 km/h et que les bruits dus au vent seraient totalement absents même à 300 km/h.

Le hayon à ouverture et fermeture électriques (de série sur les Touareg Hybrid et V8 TDI et en option sur les autres) a également été revu. En plus de pouvoir être actionné de l’intérieur du véhicule et de l’extérieur au niveau du hayon lui-même, il peut désormais être commandé à distance. Un dispositif de protection anti-pincement veille à la sécurité.

Le Touareg est le premier véhicule de sa catégorie à recourir, pour l’isolation phonique, à des éléments multicouches beaucoup plus légers que les matériaux habituels, pour une efficacité plus élevée.

Les Touareg Hybrid et V8 TDI se démarquent des autres versions entre autres par un « pack chrome ».

12857_Touareg2010390.jpg

Habitacle – Design + innovations :

– Un chef-d’œuvre visuel aux atouts manifestes
– Une habitabilité nettement supérieure, une banquette réglable en approche
– Un poste de conduite qui réunit le confort haut de gamme et les exigences d’un SUV
– Un poste de conduite sans compromis
Dessiné avec précision, le combiné d’instruments rassemble toutes les informations essentielles. Placé entre les quatre cadrans ronds (tachymètre, compte-tours, indicateur de la température du moteur et jauge), l’écran couleur multifonction de 7 pouces au format 15/9 est lui aussi inédit. Il permet de sélectionner ou de masquer certaines informations via un menu contextuel auto-explicatif qui recourt à un codage par couleurs (« Navigation », « Médias », « Téléphone », « Véhicule », « Assistant »).

Les cadrans ronds classiques, cerclés de bagues chromées par électrolyse, sont analogiques. Leurs aiguilles éclairées en rouge ressortent sur les cadrans 3D rétroéclairés par des DEL blanches.

Une console centrale au design clair et à l’ergonomie parfaite
Les équipements audio et de navigation du Touareg ont eux aussi été entièrement revus. Dotée d’un écran tactile de 6,5 pouces et d’un chargeur intégré pour 6 CD, l‘installation audio « RCD 550 » est fournie de série. Ce module d’infodivertissement peut être élargi en optant pour le système de navigation « RNS 850 » optionnel avec écran tactile de 8 pouces, représentation cartographique en 3D (affichage de la topographie et des bâtiments via le système « Digital Terrain Model »), disque dur de 40 Go (dont 20 Go de mémoire pour la musique, les vidéos, etc.), lecteur de DVD, commande vocale et réception radio numérique DAB (pour les versions européennes uniquement). Parmi les autres extensions possibles figurent une interface Bluetooth pour téléphones, une interface MDI (« Media Device Interface ») pour lecteurs MP3 (iPod/iPhone inclus) et téléviseur et un système audio Dynaudio.

Qu’il s’agisse du « RCD 550 » ou du « RNS 850 », deux niveaux de commande (écran tactile et barre contextuelle) donnent accès aux fonctions essentielles, ainsi qu’aux données relatives aux flux d’énergie et à la consommation sur la version hybride.

Sous le module d’infodivertissement se trouvent les commandes principales de la climatisation à deux zones qui fonctionne sans « courants d’air » (quatre zones en option, y compris l’arrière, selon les modèles), clairement et logiquement structurées.

Des sièges avant perfectionnés
Entièrement repensés, les sièges avant et arrière du Touareg offrent désormais un confort grandement amélioré sur les longues distances. Volkswagen proposera trois versions de sièges avant sur son SUV : standard, Confort (sur les Touareg Hybride et V8 TDI) et, pour la première fois Sport. Les deux derniers sont entièrement réglables électriquement et, autre première, les joues latérales des dossiers sont constituées de « matelas d’air ». Les sièges Confort et Sport avant sont également dotés de série d’un appuie-tête réglable non seulement en hauteur, mais aussi en approche. Plus près de la tête, il réduit le risque de coup du lapin en cas d’accident. Une fonction climatisation sera également disponible pour les sièges Confort (ventilation de l’assise et du dossier).

Nouvelle banquette et plus d’espace à l’arrière
Malgré la hauteur de caisse revue à la baisse, la garde au toit a été améliorée devant comme derrière. Le dégagement maximum au niveau des genoux à l’arrière est passé de 68 à 104 mm, bénéficiant directement de l’empattement allongé de 40 mm. Le gain de place est bien perceptible.

L’habitacle du Touareg affiche maintenant une modularité digne d’un break de grand volume. En effet, caractéristique inédite à ce jour, la banquette arrière peut être déplacée de 160 mm dans le sens de la longueur et l’inclinaison du dossier est réglable sur trois positions. Selon le positionnement de la banquette arrière, le coffre présente un volume allant de 580 à 1.642 l. La banquette est fractionnée de façon asymétrique (40/60). En option, elle peut être dotée d’un mécanisme de déverrouillage électrique (commande dans le coffre ou sur le côté du siège conducteur). L’intérieur des Touareg Hybride et V8 TDI est rehaussé de cuir.

12862_Touareg2010819.jpg

Systèmes d’assistance, confort – Sécurité active + passive :

– Le nouveau Touareg reconnaît son environnement
– Des systèmes d’assistance nouveaux et perfectionnés pour une conduite plus détendue
– Nouveau régulateur ACC à fonction « précollision » et système « Area View » de perception de l’environnement
Le nouveau Touareg embarque un éventail très large de technologies les plus modernes, dont certaines sont inédites et d’autres, le fruit d’intenses travaux d’amélioration. De série, toutes les déclinaisons du Touareg bénéficient du programme électronique de stabilisation ESP, du stabilisateur de remorque, de l’assistant au démarrage en côte, de l’assistant à la descente, d’une panoplie d’airbags, d’antibrouillards faisant aussi fonction d’éclairage statique des virages, de feux de jour, de feux de détresse qui s’allument automatiquement en cas de freinage d’urgence, du verrouillage automatique des portières après la mise en mouvement du véhicule (fonction désactivable), d’un rétroviseur intérieur à commutation jour/nuit automatique, ainsi que de lampes signalant l’ouverture des portières et du hayon aux autres usagers de la route.

Grâce à quatre caméras disposées dans le hayon, les rétroviseurs extérieurs et la calandre, l’« Area View », un système jusqu’ici inédit chez Volkswagen, transmet une image de tout l’environnement immédiat du Touareg à l’écran tactile de la console centrale. Hors route, par exemple, l’Area View permet d’avoir à l’œil les abords immédiats de la voiture grâce aux caméras latérales et avant. Un avantage inestimable au moment de franchir des passages délicats. Grâce au mode « vue arrière », on peut par exemple observer le mouvement de la remorque en fonction du braquage.

Le régulateur de vitesse adaptatif ACC (« Adaptive Cruise Control ») de la dernière génération intègre la fonction « Stop-and-Go » (ralentissement du véhicule jusqu’à l’arrêt et remise en mouvement lorsque la circulation est faite d’arrêts et de redémarrages incessants), le freinage d’urgence automatique (ANB*) et la fonction de « précollision » (tension des ceintures avant par un moteur électrique pour anticiper une situation potentiellement dangereuse). L’ACC fera partie d’un pack d’assistance à la conduite inédit qui inclura également le nouveau système « Area View ».

Phares Bi-Xenon avec « Dynamic Light Assist ». Ce système de réglage dynamique des longue-portée, qui détecte la circulation à contresens ainsi que les véhicules qui précèdent le Touareg grâce à une caméra, adapte le cône d’éclairage de manière à n’éblouir personne (masquage d’une zone du phare) et à offrir la meilleure illumination possible de la chaussée en toutes circonstances.

Frein de stationnement électromécanique. Il s’actionne sur simple pression d’un bouton et se désactive automatiquement à la remise en mouvement du véhicule.

Suspension pneumatique à compensateur de roulis adaptatif. L’évolution de la suspension pneumatique « 4 Corner » assure un confort maximal en minimisant le roulis de la carrosserie.
« Lane Assist ». Lorsque le véhicule tend à quitter sa voie de circulation sans que le clignotant ne soit mis, le système, qui recourt également à une caméra, en avertit le conducteur en faisant vibrer le volant.

« Side Assist ». Les capteurs-radars disposés à l’arrière du véhicule avertissent le conducteur de l’approche d’un véhicule par l’arrière lorsqu’il manifeste son intention de changer de bande de circulation en mettant un clignotant.

DB2010AU00104_large01.jpgDB2010AU00104_large02.jpg