Transporter T5 : lifting

Le Transporter, dont la génération actuelle est plus communément appelée T5, adopte lui aussi la nouvelle identité de la marque, initiée par la Golf VI et le Scirocco; ce restylage externe et interne, s’accompagne d’autres modifications; je vous invite à découvrir le communiqué de presse ci-après…

t5_05.jpg

– Un nouveau moteur 2,0 l TDI biturbo de 180 CV
– De nouveaux moteurs TDI à rampe commune permettent d’abaisser la consommation moyenne de 1,9 l/100 km
– Une nouvelle boîte de vitesses DSG à 7 rapports
– Une face avant plus acérée empreinte du nouvel ADN stylistique de Volkswagen
– De nouveaux systèmes d’infodivertissement et d’assistance optimisent le confort et la sécurité
– L’ESP de la dernière génération, avec assistant au démarrage en côte, est toujours de série
– La version utilitaire, Transporter, bénéficie aussi de la revalorisation.

Les Caravelle, Multivan, California ainsi que les Transporter sont les quatre versions de base d’un véhicule construit à des millions d’exemplaires qui a rencontré un succès commercial à l’échelon mondial. Pour la communauté des adeptes (prestataires de services, artisans, familles, hommes d’affaires et globe-trotters), ces véhicules multitalentueux, synonymes de mobilité et de variabilité sans limites, sont  leur credo automobile. La première mondiale du Multivan et du California au Salon de Francfort 2009 donnera le coup d’envoi de cette génération de modèles rajeunis, améliorés en de nombreux points, plus économiques, plus respectueux de l’environnement, plus confortables, plus sûrs et plus astucieux.

t5_03.jpg

Haute technologie
Cette série de modèles, appelée T5 (5e génération de modèles basés sur le châssis du Transporter) en interne, fait un énorme bond en avant sur le plan technique. Les nouveaux moteurs turbodiesel (TDI), plus économiques et extrêmement silencieux, bénéficient désormais de l’injection par rampe commune. Pour la première fois dans un fourgon, un van ou un motorhome de ce segment, on trouve une boîte automatisée à deux embrayages (DSG) et 7 rapports. Une nouvelle transmission intégrale commandée électroniquement (4motion avec coupleur Haldex de la quatrième génération) figurera aussi au catalogue. Mieux encore, à la fin de l’année, Volkswagen Nutzfahrzeuge proposera également la transmission 4motion en combinaison avec une boîte DSG, ce qui constitue une nouveauté de plus.
La présence en série de l’assistant au démarrage en côte, un ESP perfectionné, une nouvelle fonction « feux de détresse » associée aux feux stop (en cas de freinage d’urgence) et des systèmes d’assistance optionnels inédits dans ce segment concourent à relever encore le niveau de sécurité.

Quatre nouveaux moteurs TDI à rampe commune
Grâce à ses quatre cylindres diesel à injection par rampe commune, le T5 – qui occupe la tête de son segment en Allemagne et en Europe – impose de nouvelles références en termes d’économie et d’écologie tout en affichant une belle vivacité dès le régime de ralenti dépassé.

moteurs.jpg

Jusqu’à 140 CV, c’est un turbocompresseur à géométrie variable qui assure la poussée. Dans le cas de la motorisation de pointe de 180 CV, on a affaire à une suralimentation régulée à deux étages (biturbo). C’est la première fois que cette forme de « downsizing » est appliquée à un moteur à allumage spontané de cet ordre de puissance au sein du Groupe Volkswagen.
L’économie à la pompe est la plus importante lorsque le moteur est associé à la boîte DSG à 7 vitesses : par rapport au modèle précédent doté d’une boîte automatique à 6 vitesses, l’économie peut atteindre en moyenne 1,9 l/100 km*, à quoi correspond une réduction des émissions de CO2 de 52 g/km.
Côté essence, la motorisation de 85 kW (115 CV), qui satisfait désormais à la norme antipollution Euro 5, a été reprise.

En moyenne, sur l’ensemble de la gamme, les émissions de CO2 ont pu être réduites de 10% par rapport à celles des modèles précédents.
Pour les versions à traction avant à boîte manuelle*, la consommation moyenne se situe entre 7,2 l/100 km (84 CV et 102 CV) et 7,5 l/100 km (180 CV), ce qui représente une baisse de 0,9 l/100 km. À ces valeurs correspondent des émissions moyennes de CO2 de 190 g/km et 197 g/km.
Tous les moteurs répondent aux exigences de la norme antipollution Euro 5 et, naturellement, tous les diesels sont équipés d’un filtre à particules.

t5_02.jpg

Le nouvel ADN stylistique de Volkswagen
La nouvelle génération se reconnaît entre autres à sa face avant entièrement remaniée.
Les lamelles de la calandre sont toujours noires. Dans le cas du Transporter (Fourgon, Combi, Châssis-cabine), du Caravelle Trendline et du California Beach, elles sont mates. Le Caravelle Comfortline, le Multivan (van de loisirs et professionnel) et le California Comfortline (motorhome) arborent quant à eux des lamelles brillantes dotées chacune d’une moulure chromée. La lamelle supérieure se prolonge visuellement dans les nouveaux phares. Les antibrouillards dans le parechocs, eux aussi restylés, possèdent pour la première fois une fonction intégrée d’éclairage statique des virages. L’arrière du Caravelle, du Multivan et du California se différencie de celui de leurs devanciers par de nouveaux feux qui reflètent aussi l’orientation stylistique actuelle de la marque.
Vus de côté, les modèles revalorisés se reconnaissent à leur rétroviseur, dont le profil aérodynamique a été optimisé. Ces rétroviseurs extérieurs accueillent pour la première fois le système multi-antenne dans son ensemble. Sur certaines versions, de nouvelles jantes de 17 ou 18 pouces en alliage léger mettent encore mieux en valeur le flanc du véhicule.

Systèmes d’assistance inédits et extension de l’équipement de série
Les modèles de la série T5, couronnée de succès, seront proposés avec un assistant au changement de voie (« Side Assist »), une première dans ce segment ! Comme sur le Touareg, le conducteur est averti par des DEL dans le rétroviseur de l’approche par l’arrière, sur la bande adjacente, d’un véhicule qu’il ne peut voir. Le dispositif d’alerte en cas de perte de pression d’un pneu constitue une autre nouveauté. Il compare en permanence la vitesse de rotation des roues, une différence pouvant indiquer une chute de pression dans l’un des pneus.

L’intérieur renforce les liens avec les véhicules de tourisme de la marque
L’habitacle a également été retravaillé. Les cadrans redessinés sont rétroéclairés en blanc et cerclés de chrome. Chaque modèle est équipé de série d’un système qui incite le conducteur à changer de vitesse lorsque c’est économiquement avantageux. Le panneau de commande des climatiseurs semi-automatiques et automatiques, les volants à trois branches, ainsi que les tissus de garnissage sont aussi nouveaux.

Tous les systèmes audio et de navigation ont été actualisés. La gamme est désormais coiffée par le « RNS 510 » avec écran tactile, doté d’un système de navigation qui utilise un disque dur. L’installation audio Dynaudio, disponible en option, garantit une qualité de son digne d’une salle de concert. L’interface USB Media-In permet la connexion d’une source audio externe, par exemple un lecteur MP3. L’équipement de série a en outre été étendu sur de nombreuses versions.
Last but not least, les Transporter peuvent être équipés en option d’une nouvelle banquette avant deux places avec compartiment de rangement escamotable intégré du côté passager.

t5_06.jpg
t5_01.jpg
t5_04.jpg