Design

Les 70 ans de Miss Sofie

  • T1 Bulli de 1950 – le plus ancien bus VW au monde homologué pour la route ;
  • Depuis 2014 dans la collection de véhicules classiques de VWCV
Sept « bougies » pour fêter sept belles décennies avec Sofie

Ce 5 août 2020, il y a exactement 70 ans qu’un fourgon de première génération (T1) de couleur « bleu colombe » avec numéro de châssis 20-1880 est sorti de la ligne de production dans l’usine de Wolfsburg. Il a été livré à Hildesheim pour y entrer en service commercial effectuant ses livraisons de marchandises.  A la fin de sa vie professionnelle, le VW Transporter a disparu de vue pendant près de vingt ans dans des collections privées et ce n’est qu’au début de 1990 qu’un fan de Bulli le remet en circulation.

Après une restauration complète, le véhicule est maintenant dans la VWCV Classic Collection, où il se trouve depuis 2014. À l’occasion de son 70e anniversaire, cette vieille dame raconte à nouveau l’histoire de certaines étapes de sa vie.

Le chassis numéro 20-1180 sortait de l’usine de Wolfsburg le 5/08/1950…

Miracle économique

Le 8 mars 1950, l’usine Volkswagen entame la production complète du Type 2, le «VW Transporter» (le Type 1 était la VW Beetle). Ce Type 2 (également connu sous le nom de Bulli) arrive comme le génie universel en cette période de miracle économique. Il devient vite le chouchou des métiers commerciaux. Tout comme le fourgon bleu colombe avec le numéro de châssis 20-1880, qui sort de la chaîne de production le 5 août 1950.

Pour Hildesheim et son nouveau propriétaire, c’est à cette époque sans aucun doute quelque chose de très significatif, car il s’agit du premier Bulli dans cette partie de la Basse-Saxe. Pendant 23 ans, il parcours les routes et les ruelles étroites de Hildesheim avant d’entrer dans une retraite bien méritée lorsque l’entreprise vend le véhicule à un collectionneur.

Retour à la Tour Kehrwiederturm à Hildesheim
Pendant 23 ans, Sofie a parcouru les rues étroites…
Exemple avec «Am Kehrweider» une voie de 63m de long.

Les temps calmes

De 1973 à 1992, le Bulli passe son temps dans les collections de divers passionnés VW. Le dernier propriétaire tente de vendre le véhicule via un magazine géré par le Fan club «Brezelfenstervereinigung e.V.».  À la première tentative, cependant, pas vraiment de succès. Aujourd’hui c’est presque inimaginable, mais la demande à l’époque pour un « véhicule utilitaire » d’occasion de ce type n’était pas terrible. Seulement après plusieurs annonces, rédigées comme d’habitude encore à cette époque sans photo et avec seulement trois lignes du texte, Dane Tonny L. en prend connaissance un peu plus tard. Il appelle le vendeur et, après avoir appris au téléphone que le véhicule a le châssis le plus bas numéro connu à ce moment-là dans la scène Bulli, l’achète sans même l’avoir vu.

Le Bulli devient Sofie – Le rajeunissement marque le début d’une deuxième adolescence

En 1992, à l’âge de 42 ans et à moins de 100000 kilomètres au compteur, il est ainsi emmené à l’arrière d’un camion de dépannage au Danemark. Après avoir été immobilisé pendant 19 ans, les pièces essentielles doivent être remplacées pour que le Bulli puisse être à nouveau conduit. Tonny est immédiatement sûr qu’il gardera longtemps le véhicule et donne un nom à la camionnette: avec un clin d’oeil au premier T1 jamais livré au Danemark, il baptise sa possession du nom de «Sofie».

Au début de 2000, il entame un programme coûteux et chronophage de restauration, qui se termine au printemps 2003 par un essai routier au meeting VW de Bad Camberg. Ce n’était pas là le dernier voyage du Danois avec Sofie.  Ensemble, ils ont parcouru plus de 20 000 kilomètres à travers l’Europe. Souvent pour aller aux rencontres Bulli où Sofie est toujours le point culminant.  Elle gagne souvent le prix du ​​«Most Beautiful Bulli». Elle est toujours la plus âgée en tout cas.

Après 50 ans sur les routes, Sofie a bénéficié d’une restauration complète au Danemark

Mais il n’y a pas que Sofie qui devient « plus mature ». Le jour vient où Tonny aussi se sent trop vieux pour être toujours sur la route – contrairement à Sofie qui est toujours en pleine forme grâce à ses soins affectueux. Il veut rester plus à la maison et placer Sofie entre de bonnes mains. Mais elle ne doit pas disparaître à nouveau pendant des années dans le noir, dans des collections privées. Sofie doit encore être vue, voyager, vivre des choses merveilleuses avec son nouveau propriétaire et faire sourire le plus de monde possible.

A 70 ans, Sofie, comme l’horloge Kröpcke, est devenue emblématique de Hanovre.
Voyage d’anniversaire, devant le nouvel hôtel de ville d’Hanovre.

De retour à la maison tout en profitant d’une vie active

Alors que Tonny est submergé par les offres des collectionneurs, une rencontre se produit lors d’une visite au printemps 2014 du prince héritier du Danemark à la Division des véhicules utilitaires Volkswagen à Hanovre.
L’importateur qui accompagne le Prince mentionne au passage qu’il y a un Bulli 1950 au Danemark à la recherche d’un nouveau propriétaire.   Tonny est bientôt contacté par le département VWCV Oldtimer. Il est ravi par l’idée que Sofie devienne potentiellement une partie importante la Collection Volkswagen des Véhicules Commerciaux. Les discussions se poursuivent pendant plusieurs semaines, aboutissant à sa phrase mémorable:  «Je préfère donc vous vendre Sofie, là où elle pourra encore faire sourire des gens… 🙂 ».  Les gens de VWCV étaient ravis et, fin 2014, Sofie est venue à Hanovre, la ville du Bulli. Les larmes aux yeux, Tonny dit en se séparant: « Je sais qu’elle s’en sortira mieux à la maison. » Il devait avoir raison. Depuis, Sofie a déjà eu de nombreuses expériences, a rendu un nombre incalculable de gens heureux et a ramené de nombreux souvenirs. Comme elle l’a fait lors de sa dernière tournée de plusieurs étapes importantes de sa vie. Que ce soit à l’usine de Wolfsburg, en Hildesheim ou à Hanovre, dès que Sofie se montre, c’est un accueil digne des VIPs, acclamations, selfies et tapis rouge. Elle est une star incontestée du culte Bulli.

Tonny fait ses adieux à sa Sofie, avant qu’elle ne rejoigne la collection VWVC
La nouvelle maison de Sofie, la collection VWVC

Sofie a célébré son anniversaire avec un petit groupe de ses amis Bulli de la collection VWCV Oldtimer. La rumeur dit qu’ils ont eu de l’huile moteur fraîche et un délicieux gâteau. Alors « Cheers, Miss Sofie! » – En route pour les 70 prochaines années! Nous t’aimons!

Moteur Boxer 4 cylindres refroidi par air de 25 CV. C’était un remarquable 0,5 CV de plus que la Beetle à ce moment-là.

Données techniques :
Année de fabrication: 1950
Couleur: Dove Blue L 31
Numéro de châssis: 20-1880
Moteur: Moteur boxer 4 cylindres arrière refroidi par air
Vitesse maximale: 80 km / h à 3300 tr / min
Capacité du moteur: 1131 cm3
Poids à vide: 990 kg
Charge utile: 760 kg
Puissance: 18 kW / 25 PS à 3300 tr / min
Dimensions: Longueur 4100 mm x largeur 1700 mm x hauteur 1900 mm

Certaines pièces de Sofie étaient réalisées sur la presse «Hilo» datant de 1940. La presse est restée en service jusqu’en 1976. La presse pesant 135 tonnes, elle avait une force de traction de 500 tonnes.

A lire aussi : les 65 ans du Bulli

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page